Mardi 2 mai 2017 : Department Day

02/05/2017

En 2050, 75% de la population mondiale vivra en ville. Cette situation appelle des réponses technologiques innovantes en matière de gestion du risque ou de rapport aux ressources environnementales, tenant davantage compte des nouvelles formes d'usages ainsi que des modèles économiques adaptés à ces évolutions. C’est autour de cette question fondamentale de l’Urban and Environmental Engineering que le Département d'Architecture, Géologie, Environnement et Constructions a choisi d’articuler ses axes de recherche et d’enseignement.

 

A l'occasion du Department Day de l'Unité de Recherche Urban and Environmental Engineering a été organisée le mardi 2 mai 2017 une après-midi de conférence-débat, afin de de questionner cette thématique et de confronter nos choix stratégiques à l’expertise d’acteurs majeurs du domaine.

Cette journée s'est articulée en deux moments :

(i) un premier moment (de 14h à 17h), davantage axé vers les membres de l'UR et de la FSA et basé sur la présentation par axes de recherche des projets développés au sein du département

(ii) un deuxième moment (de 17h à 20h), à destination des alumni et de nos partenaires industriels, qui a comporté la conférence de Carlos Moreno (spécialiste du contrôle intelligent des systèmes complexes, membre du Conseil scientifique du Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques (CSFRS) et du Conseil scientifique de l’Institut Mines-Télécom,envoyé spécial Villes Intelligentes de la Maire de Paris, Anne Hidalgo).

 

La conférence de Monsieur Moreno s'intitulait "La ville au siècle de l'anthropocène". Elle a été suiviepar une table ronde, animée par l'un de nos alumni, Xavier Counasse (journaliste au Soir). Les participants à cette table ronde étaient Madame Séverine Baudoin (Lafarge-Holcim) ainsi que Messieurs Pierre Gilles (SPW), Didier Cartage (ADEB), François Kaiser (Ronveaux - à confirmer) et Vincent Servais (Greisch).

 

Le tout s'est clôturé sur une note conviviale, par un apéritif dinatoire, qui permettra de poursuivre sur un mode plus détendu les discussions entamées lors de la table ronde.


Cette journée s'est déroulé sur le site emblématique du Val-Benoit.